BEN SIRA

                                                                                             B  E  N     S  I  R  A 

Chers lecteurs,

Dans le présent article , j’ai le plaisir de vous parler un peu de BEN SIRA, qui a vecu à Jérusalem au début du siècle II avant Jésus Christ. BEN SIRA, de son vrai nom, JESUS BEN SIRA, ou SERACIDE, a passé presque toute sa vie à Jérusalem. L’on suppose qu’il a écrit son Livre vers 180 avant Christ, et avant la tragique situation, qui a commencé avec la déstituition d’Onias III, fils de Simon, en 174 a.C., au moment de la persection de Antioque Epiphanie ( 175 a.C. ) et de la Révolte des Maccabeans en 167 a.C. – BEN SIRA nous a fourni quelques données sur son travail, comme nous pouvons le vérifier dans le Chapitre 51: 23-25, où il nous parle de son Ecole, et qu’il invite aux ignorants à s’inscrire, pour l’acquisition gratuite de la Sagesse. Le lieu où BEN SIRA a écrit son Livre, a été dans sa propre maison, oú il a établi une École de formation, pour ceux qui désirent obtenir la Sagesse, et marquée par la civilisation hellénique. Oui, l’hellénisme fut une manière de vie, et qui a commencé son expansion au Moyen Orient, après la mort d’Alexandre le Grand, jusqu’à la conquête romaine. La période hellénistique se caractérisait par le scénario de la culture et par l’éclectisme réligieux, qui cherchaient la révocation des frontières de races et de réligions, avec l’unique objectif de glorifier les forces de la Nature et par l’adoration de l’homme.

 

En face du dynamisme et de la croissante expansion de l’hellénisme en Palestine, alors le judaisme a été ménacé dans sa propre existence. Alors, et en face de cela, BEN SIRA, malgré son ouverture de l’esprit, face à certaines valeurs du monde grec, pris conscience que, les mouvements des idées et des coutumes s’opposent quelques exigences fondamentales de la réligion judaique. En face de cela, et dans le Chapitre 2 et versets 12-14, il laisse un avertissement. A partir de ce moment, il, et d’autres juifs pieux, ont pressenti la fin de la coexistence pacifique entre l’hellénisme et le judaisme. Après le passage de Palestine de la domination Egyptienne, pour une autre plus hostile, des Saleucides d’Antiochie de Syrie – avec Antiochos III ( 223-187) et son successeur Seleco IV ( 187-175 ), les juifs ont eu certains previlèges, surtout avec la contribution pour les dépenses du culte dans le Temple. Mais, avec l’arrivée d’Antiochos Epiphanie ( 175-164 ) qui à cause du jeu d’enfluence, Onias III fut rétiré de la charge du Sumo Sacerdote, et alors apparut une grande persécution contre ses opposants. Oui, telle situation politique et culturelle, aurait provoqué la revolte des juifs, commandée par les Maccabeens. C’était due à la desastreuse invasion de l’hellénisme, que BEN SIRA a écrit, avec l’objective de defendre le patrimoine religieux, mystique, spirituelle et culturelle du judaisme, en relation à la conception de Dieu, du monde et d’élection previlegiée d’Israel. Il cherche donc, dans ce livre, convaincre ses compatriotes qu’ils possedent PUPILLE réellment dans la Loi Revelée, l’authentique sagesse, et que pour cela , ils ne doivent jamais se capituler face à la pensée et à la civilisation Grecques.

A vous,     LE   PUPILLE   DES   MUSES

Laisser un commentaire