LEGENDE SUR LA GRAND-MERE DE JESUS.

LEGENDE   SUR  L A  GRAND-MERE  DE  JESUS.

 

Un étudiant a trouvé un rare manuscrit, qui raconte la vie de la Grand-mère de Jésus. Le document a été decouvert par Catherine Lawless, un professeur de l’Hstoire à l’Université de Limérick, qui contenait deux manuscripts des siècles XIV et XV en Florence, en Italie. Mais, quelques temps après, l’ont faisait croire que le dit Document révelait une nouvelle lumière sur la famille de la Vierge Marie. Est-ce que la soit-disante Ouevre est une fiction ? – Il n’existe aucune évidence biblique, qui affirme cette assertion du Manuscript, que réellement Ismérie a été la mère de saint’Anne. Au lieu de cela, Lawless suspecte que la dite histoire pouvait être inventée par une Ordre Réligieuse, comme une légende de moralité, qui prétendait que les professeurs de Florence fusse des bonnes et chastes veuves.

Le manuscript, analysé par Lawless plus tard, relate que l’adorable Ismérie, été la fille de Nabon, du peuple de la Judée, et de la Tribu du Roi David, mariée avec Saint Lisée, décrit comme étant un patriarche du peuple de Dieu. Comme signal de sa pieté, Ismérie solicita Liseo qu’ après le mariage, qu’ils partageraient la lit conjugal à peine une fois par mois, et que durant le mois de jeûne ils se eviteraient completement.

Ils ont vecu ensemble durant 12 ans, dans une grande allegresse et en penitences. Ils avaient une fille très belle et adorable, à qui ils ont donné le nom d’Anne. Douze ans plus tard Lisée meurre et Ismérie, avec sa pleine volonté, a permis que ses parents restassent avec toute sa fortune.

Reduite à la pauvreté, Ismérie chercha un lieu dans un hôpital, où elle a accomplit deux miracles de Jésus: guérison d’un homme sourd-muet et le remplissage des poissons dans un étang, pour nourrir les malades de la Clinique de l’hôpital. Satisfaite par ces actions, elle pria à Dieu pour la liberer de la vanité de ce monde. Aprés sa mort, les anges prontement ont transporté son âme au Paradis. L’histoire raconte que Marie, Jésus, Marie Magdalène, les douze apôtres et des autres personnes, en hâte, sont alléz a l’Hôpital et ont amené son corps.

C’était à cause de cela que la Société florentine voulait que les femmes doivent se comporter tel qu’Ismérie . Et c’est aussi pour cela que le mariage pour les femmes de la Cité-Etat était en acte très sérieux.

Le manuscript met une certaine affectation sur le fait qu’Ismérie réelllement a accepté de se marier, pour être obeissante à la volonté de Dieu. Aussi l’histoire contient importantes leçons, démontrant que les femmes doivent se comporter bien avec leurs époux. Et selon la loi florentine, les femmes qui restent veuves, devrons restituer leurs dots. – Et de fois les dots étaient très importants.

En tant qu’une femme chaste, Ismérie opta pour ne pas se rémarier, et aussi de ne pas priver la famille de ses biens. –

La moralité du conte fut écrite, pour s’assurer que son message fusse propagé à travers toute Florence. La ville avait des belles histoires, et l’on sait que ces genres de Manuscript circulaint toujours d’une maison à l’autre. Lawlesse nous dit: < l’audience principale c’était que chacun devait respecter les classes moyennes, tels que les commerçants des épices, les notaires publics et les médecins.> L’on sait aussi qu’un nombre important de femmes lisaient les jourmaux et aussi que beaucoup d’elles copiaient les Manuscripts, pour une plus large divulgation.

L’histoire de Sainte Ismérie nous parle beaucoup sur l’arbre généalogique de Jésus, et aussi nous proporcionne un grand discernement pour la vie des femmes italiennes, et aussi pour leur maintenir toujours chastes.

 

                                                                      *      *      *      *      *

 

Avec mes sinceres amities,   ZORGATO   DE   LA   MUZOJ.

Laisser un commentaire